Allaiter son bébé : quelques conseils pour se lancer avec sérénité

Retour
Par Marie Brisack
image

Lorsqu’on s’apprête à devenir mère, beaucoup de questions se posent à l’approche de l’accouchement… Parmi elles, celle de l’allaitement maternel ou du lait infantile pour nourrir bébé. A travers ce court article, nous vous livrerons des conseils pour un allaitement maternel sans-pression ! Mais rappelons-le, quoi que vous choisissiez : faites confiance à votre instinct. Il vous guidera vers ce qu’il y a de mieux pour votre bébé :)

Temps de lecture : 5 minutes  

Allaitement : quels bénéfices pour vous et votre bébé ? 

L’allaitement maternel est recommandé par les professionnels de santé pour ses nombreux bienfaits ! Parcourons-les ensemble. 

Les bénéfices de l’allaitement pour votre bébé 

En effet, qu’il soit poursuivi durant les 6 premiers mois, de manière exclusive (jusqu’à la diversification alimentaire voire au delà), comme le recommande le Programme National Nutrition-Santé (PNNS) ou bien pendant une durée plus courte, la qualité du lait maternel reste irremplaçable et toutes ses caractéristiques ne se retrouvent pas dans les laits infantiles du commerce. 

Le lait maternel contient toutes les vitamines, sels minéraux, oligo-éléments, sucres, graisses, protéines... pour couvrir les besoins de bébé et favoriser son développement. Le tout en justes quantités ! Mais ce n’est pas tout, sa composition évolue également selon le rythme et la durée des tétées pendant la journée et au fil des mois, de manière à toujours s’adapter au plus près des besoins de bébé. Impressionnant, non ? 

De plus, grâce à votre lait et à vos anticorps qu’il contient, votre bébé profite d’une protection contre les microbes bien que ses défenses immunitaires ne soient pas encore développées.

Les bénéfices de l’allaitement pour vous

L’allaitement protège aussi votre santé. En accélérant les contractions de l’utérus, l’allaitement lui permet de reprendre sa place plus rapidement après l’accouchement et de retrouver votre poids d’avant grossesse plus vite.

Il diminue également les risques de certains cancers, comme celui du sein ou de l’ovaire, et les risques d’ostéoporose sur le long terme.

Les bonnes positions pour allaiter 

Avant d’aborder les meilleures positions pour allaiter, sachez avant tout que quelle que soit la taille ou la forme de vos seins, toutes les femmes peuvent donner leur lait. :) Lors de la grossesse, votre corps se prépare naturellement à l’allaitement et les contre-indications sont extrêmement rares. De plus, en adoptant une bonne position, vous réduirez les risques d’apparition de douleurs tout en rendant les tétées plus efficaces ! “Tudo bem”* comme on dit ? C’est parti. 

(*tudo bem signifie tout va bien, en langue portugaise) 

Accompagner bébé pour une bonne prise du sein 

Pour bien téter, veillez à ce que bébé ait la bouche grande ouverte. Sa petite langue sortie en forme de “gouttière”, puis le menton et le nez contre votre sein (pour un effet ventouse). Placez-le contre vous, bien soutenu, avec les oreilles, épaules, hanches alignées sur une même ligne. Dans cette position (voir l’image ci-dessous), vous ne devriez pas ressentir de douleurs. Si vous en ressentez, n’hésitez pas à interrompre la succion en plaçant votre petit doigt dans le creux de ses lèvres, le temps de trouver la position parfaite. Dans ce cas, pas d’inquiétude, prendre le temps de s’apprivoiser est normal pour vous deux. Faites confiance à votre bébé ainsi qu’à son réflexe de succion inné ! 

allaitement-illustration-bonne-prise-au-sein-bebe.jpg

Les différentes positions pour allaiter 

La durée comme la fréquence des tétées varient selon les bébés. Il est donc important pour vous d’être confortablement installée. Optez pour la position assise “classique” de la berceuse ou bien choisissez-en une autre : position allongée, “en ballon de rugby”, ... l’essentiel est votre confort et celui de votre enfant. (retrouvez plus de détails en page p. 20 du guide de l’allaitement maternel, réalisé par Santé Publique France)

Les signes d’un allaitement efficace 

Des tétées fréquentes et efficaces, 8 à 12 fois par 24h pendant le premier mois, sont des éléments qui peuvent vous rassurer quant à l’efficacité de l’allaitement. Vous devriez entendre votre bébé déglutir de façon régulière, et remarquer un sommeil entrecoupé de phases d’éveil spontané. 

Si au contraire, les tétées sont rares, que votre bébé dort ou pleure presque tout le temps, ou que le volume de ses selles et de ses urines change brutalement, alors, nous vous conseillons de demander l’avis d’un professionnel compétent en allaitement rapidement. 

Sachez dans tous les cas qu’à la naissance, les professionnels conseillent de mettre au sein bébé autant de fois que désiré. N’attendez pas des pleurs : lorsque vous sentirez de l’agitation, des mains à la bouche, des mouvements des yeux et de la tête… Il s’agira du signal ! (De la même façon, vous éviterez également l’engorgement de vos seins, c’est-à-dire l’accumulation de lait dans la glande mammaire). 

Dois-je adapter mon alimentation pendant la période d’allaitement ? 

Avant l’allaitement, vous pouvez, si vous le souhaitez, consommer des tisanes contenant des plantes reconnues pour favoriser la lactation (ortie,...). Cependant, au cours de celui-ci, aucune alimentation particulière n’est requise. Veillez seulement à ne pas boire de boisson alcoolisée car l'alcool passe dans le lait et peut être néfaste pour le bébé. 

Que faire en cas de douleurs ou de crevasses ?

Les crevasses sont de petites coupures ou gerçures du mamelon, principalement dues à une mauvaise position de la bouche de bébé pendant la tétée. Si, après la première semaine et malgré les changements de position, vos douleurs persistent, n’hésitez pas à demander conseil et à vous faire accompagner par des professionnels formés. :) Pour apaiser les petits tiraillements, la nature est bien faite : étaler une goutte de votre lait sur le mamelon et l'aréole favorisera la cicatrisation et la régénération de votre peau, grâce à ses vertus anti-inflammatoires.

La liste des accessoires conseillés pour allaiter en toute sérénité

Maintenant que vous commencez à être de + en + avertie sur le sujet, dressons la liste des éléments conseillés pour un allaitement doux et serein : 

Le coussin d’allaitement, il vous permettra de soutenir bébé lors de la tétée. Et avant l’accouchement, il peut même être capable de vous trouver une position idéale pour dormir. 

Les coussinets d’allaitement, ces derniers vous permettront de ne pas tâcher vos vêtements entre deux tétées par un écoulement de lait imprévu. Changez-les régulièrement car en milieu humide, mamelon et aréole sont plus sujets aux infections. 

Les bouts de seins en silicone sont parfois utilisés en cas de crevasses pour protéger le mamelon. Appliqués lors de la tétée, ces derniers peuvent toutefois gêner la succion de bébé et alors diminuer la stimulation des seins. N’hésitez pas à demander conseil en cas d’utilisation. 

Liens utiles 

En résumé 

Vous l’aurez compris, les premiers jours sont importants pour réussir votre allaitement maternel. Mettre au sein votre bébé le plus rapidement possible permettra d’engager son réflexe de succion. N’hésitez pas à choisir votre maternité selon l’accompagnement réalisé par les professionnels de santé. Des séances de préparation à la naissance peuvent être proposées, pour que vous et votre conjoint·e soyez prêt·e·s et sans pression le jour-j !