Covid-19 : Peut-on se faire vacciner en pharmacie ?

Retour
Par Marie Brisack
image

La campagne de vaccination contre la covid-19 a débuté le 27 décembre dernier, et beaucoup d’entre vous se posent des questions. C’est normal ! Et c’est pourquoi nous mettrons régulièrement à jour cet article afin de répondre le plus fiablement à vos questions les plus fréquentes. 

Les pharmacies sont-elles autorisées à vacciner ? Pouvez-vous recevoir le vaccin ? Quel est son fonctionnement ? ou encore, comment se déroule la vaccination ? Nous faisons le point juste en dessous. 👇

[Mis à jour le 19 / 02 / 2021 à 15 h 16 ]

Les pharmaciens sont-ils autorisés à vacciner contre le virus de la covid-19 ? 

Seuls les centres de vaccination restent, à ce jour, les lieux d’accueil des Français pour administrer le vaccin.

Les médecins généralistes pourront assurer cette mission à partir du 25 février.

Toutefois, dans son avis rendu le mardi 2 février, la Haute Autorité de Santé (HAS) a recommandé que les pharmaciens puissent vacciner d'ici quelques semaines la population contre le virus de la covid-19, aux côtés des sages-femmes, infirmiers et médecins. A venir donc ! 

Puis-je me faire vacciner contre la covid-19 ? 

Le déploiement de la vaccination se fait progressivement avec une priorité donnée, tout au long du mois de février 2021, aux publics les plus vulnérables au virus et les plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie. Il s'agit :

  • des personnes âgées en établissements : Ehpad, unités de soins de longue durée (USLD), résidences autonomie, résidences services seniors ;
  • des personnels qui travaillent dans ces établissements lorsqu'ils sont à risque de développer une forme grave de la Covid-19 ;
  • des professionnels des secteurs de la santé et du médico-social, des pompiers et des aides à domicile âgés de 50 ans et plus et/ou présentant des comorbidités ;
  • des personnes handicapées hébergées dans des établissements spécialisés et leurs personnels âgés de 50 ans et plus et/ou présentant des comorbidités ;
  • des personnes âgées de 75 ans et plus vivant à domicile à partir du 18 janvier 2021 ;
  • et des patients vulnérables à très haut risque qui devront avoir une prescription médicale de leur médecin traitant pour bénéficier de la vaccination sans critère d'âge.

Au 17 février, 2,41 millions de Français ont été vaccinées, selon l'application TousAntiCovid.

Dans un second temps, il est prévu que la vaccination soit élargie aux personnes âgées de 65 à 74 ans, début mars 2021.

Puis, la vaccination sera ouverte à tous à partir du printemps 2021, et elle se poursuivra tout au long de l'année, en commençant par : 

  • les personnes âgées de 50 à 64 ans ;
  • les professionnels des secteurs essentiels au fonctionnement du pays en période épidémique (sécurité, éducation, alimentaire) ;
  • les personnes vulnérables et précaires et les professionnels qui les prennent en charge ;
  • les personnes vivant dans des hébergements confinés ou des lieux clos ;
  • le reste de la population majeure.

Comment se faire vacciner contre la covid-19 ?

Depuis le 18 janvier, les personnes âgées de plus de 75 ans et les patients vulnérables à très haut risque peuvent se voir administrer le vaccin. Munies d’une prescription médicale, elles peuvent prendre rendez-vous dans un centre de vaccination sur sante.fr et sur trois autres plateformes privées sélectionnées par l’Etat (Doctolib, Maiia, et Keldoc) pour soutenir la plateforme publique.

Le numéro vert : 0 800 009 110 est également mis en place pour prendre rendez-vous et se faire vacciner. 

Après la vaccination, vous resterez en observation 15 minutes avant de rentrer chez vous. Puis, il faudra attendre entre 3 à 6 semaines pour réaliser la deuxième injection du vaccin (tel qu’il existe aujourd’hui, et dont nous disposons). 

Que va changer l'arrivée du vaccin AstraZeneca dans cette stratégie vaccinale ? 

L'avis rendu par la HAS à propos de la vaccination par doses de vaccin AstraZeneca cible « deux populations : les professionnels de santé et les personnes âgées entre 50 et 65 ans. Ceux-ci pourront, en effet, se faire vacciner d'ici quelques semaines, en commençant par celles et ceux qui présentent des comorbidités et qui étaient prévues dans la phase 3 de la stratégie vaccinale.  

Pourquoi se faire vacciner contre la covid-19 ? 

Impact de la vaccination sur l’épidémie

Le premier objectif de la vaccination est de diminuer le nombre de formes graves de Covid-19. Les résultats des études des candidats vaccins montrent que la vaccination permet de réduire significativement les formes graves et par conséquent la mortalité due au virus.

Couplé avec les mesures barrières, le vaccin contre la Covid-19 contribuera à maîtriser l’impact de l’épidémie de la Covid-19 sur le long terme.

Gratuité du vaccin

La vaccination contre le covid-19 est gratuite, et repose sur une décision personnelle. 

De quel vaccin contre la covid-19 dispose-t-on en France ? 

A ce jour, trois vaccins ont été autorisés en France : celui de Pfizer-BioNtech est le premier à avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché par les autorités sanitaires, puis celui de Moderna et d'AstraZeneca ont également reçu le feu vert des autorités de santé.  

Quel est le fonctionnement du vaccin à ARN Messager de Pfizer et Moderna ? 

Il existe deux principales techniques de vaccin : 

  1. La technique consistant à injecter un virus de chimpanzé (inactif sur l’Homme).

Auquel on a ajouté de l’ADN (ou “acide désoxyribonucléique”) codant la protéine permettant au virus de lier et infecter les cellules de la personne infectée. Dans le cas du coronavirus, cette protéine est nommée “protéine S”.

2. Et l’autre technique, celle du vaccin dont nous disposons, consistant à injecter de l’ARN (ou “acide ribonucléique”) codant pour cette protéine S

L’ARN va être lu par quelques cellules musculaires, qui vont temporairement fabriquer des protéines S et la relarguer dans l’organisme, où elle pourra alors être reconnue par la système immunitaire. 

Notre système immunitaire apprend ainsi à mieux reconnaître cette protéine S, spécifique au virus de la covid-19 (c’est d’ailleurs cette protéine présente sur la membrane du virus qui lui donne sa forme de “couronne” d’où son nom : corona...virus), pour mieux la combattre quand il rencontrera le vrai virus. 

Les avantages de ce nouveau vaccin contre la covid-19 ? 

  • Pas de risque de mutation génétique car l’ARN ne rentre pas le noyau des cellules, là où se trouve notre ADN ; 
  • Le vaccin est plus simple et rapide à fabriquer techniquement car on saute l’étape “virus de chimpanzé inactivé”

     

Sources :