Comment réagir face à une crise épileptique ?

Retour
Par Souhail Razik
image

Lundi dernier avait lieu la journée internationale de l’épilepsie. Comme chaque année, ce jour est l’occasion de sensibiliser la population sur les troubles associés à cette maladie et les moyens à mettre en place pour améliorer l’encadrement des patients. Il était alors naturel pour nous, en tant que professionnels de santé, que notre équipe s’engage à son tour dans ce mouvement. 

Pour se faire, nous aborderons dans cet article les gestes de premiers secours à porter en cas de crise épileptique chez un de vos proches (ou voisin de transports en commun) !

Temps de lecture : 3 minutes 

Parce que les crises d’épilepsie sont imprévisibles et souvent brutales, il n’est pas anormal d’être déstabilisé au moment de devoir venir porter de l’aide. Face à une situation d’urgence telle que celle-ci, connaître les bons gestes au préalable permet de réagir vite et d’éviter les risques de complications. 

A quoi reconnaît-on une crise d’épilepsie ?

Une crise d’épilepsie se caractérise par l’apparition de tremblements soudains, involontaires, entraînant une certaine rigidité du corps. Une crise peut être partielle, c’est à dire localisée, ou bien, généralisée à l’ensemble du corps. Dans ce cas, des hallucinations visuelles et auditives peuvent également survenir, comme une perte de connaissance. Cela est dû à une activité électrique anormale provenant d’un groupe de neurones dysfonctionnant dans le cortex cérébral. Après quelques minutes, la crise finit généralement par s’arrêter toute seule. Néanmoins, si elle dure et dépasse les 10 minutes, ou bien se répète de façon consécutive dans un laps de temps réduit, il convient de contacter les urgences. (En effet, dans ce cas on parle d’ “état de mal épileptique”, augmentant le risque de conséquences neurologiques). 

Les bons gestes à adopter en cas de crise 

Différentes mesures peuvent être mises en place pour minimiser les conséquences des crises épileptiques :

  • Placer la personne en Position Latérale de Sécurité pour éviter les inhalations liquidiennes (reflux gastrique dans les poumons) induites par les tremblements ; 
  • Eloigner les objets dangereux (à bout pointu, coupant, etc) et installer la personne sur un support malléable pour soulager des chocs les points d’appuis du corps ; 
  • S’il s’agit d’un de vos proches, utiliser une canule pour éviter les morsures de la langue.
    L’usage des doigts ou bien d’un mouchoir est à proscrire dans ces situations !

Nos sources :