Sécurité sociale, mutuelle : on vous explique tout !

Retour
Par Diane Gozlan
image


Vos dépenses de santé sont principalement couvertes par la sécurité sociale (régime de l’assurance maladie, encore appelée CNAM ou Améli) et par des complémentaires santé comme les mutuelles.

Voyons comment se répartissent ces frais.

Vos dépenses de santé : médicaments, hospitalisation, consultation chez le médecin, transports sont prises en charge :

À hauteur de 76 % par l’Assurance maladie, un des régimes de la sécurité sociale.
À hauteur de 13 % par les complémentaires santé telles que les mutuelles et les assurances santé.
Ce qui reste environ 11 % à la charge des ménages, c’est à dire à débourser de votre poche.

La sécurité sociale, qu’est-ce que c’est ?

Mise en place au lendemain de la seconde guerre mondiale, la sécurité sociale est basée sur le principe de solidarité. Elle est financée par chacun d’entre nous en fonction de nos revenus et nous permet en contrepartie de faire face aux aléas économiques de la vie :

Maladies, accidents du travail et maladies professionnelles sont gérés par l’Assurance Maladie. L’assurance maladie couvre environs 75 % des dépenses de santé.
Chômage
Maternité
Vieillesse

Les principaux régimes qui la gèrent sont :

Le régime général :  pour les travailleurs salariés de l’industrie et du commerce

La MSA : pour les salariés et non-salariés de l’agriculture

Le RSI : pour les travailleurs indépendants, artisans, industriels, commerçants et professions libérales

D’autres régimes : libéraux, cheminots, industries électriques et gazière, culte ...

Qui finance la sécurité sociale ?

Ce sont majoritairement les cotisations sociales (charges salariales et patronales) prélevées sur les revenus du travail. Ce système repose sur une logique de solidarité collective. Autrement dit, on cotise individuellement pour se protéger collectivement. Chacun paie en fonction de ses moyens et reçoit en fonction de ses besoins.

Et alors les mutuelles, elles servent à quoi ?

Elles complètent en partie la part des dépenses qui n’est pas prise en charge par l’Assurance maladie. Environ 15 % des dépenses de santé sont couvertes par les mutuelles complémentaires. Tous les salariés (non couverts) souscrivent à une mutuelle santé de par leur travail : c’est ce qu’on appelle la couverture collective obligatoire. L’employeur paie au moins 50 % de la cotisation. Pour plus d’informations :

https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F33754

Ces dernières années, on observe un déremboursement de certains médicaments. Ce phénomène donne du fil à retordre aux organismes complémentaires : plus la part de prise en charge de l’Assurance maladie diminue, plus la part à charge de la mutuelle santé augmente.

Est-on mal lotis en France ? Loin de là !

Parmi les pays européens, les français arrivent en 2ème place du podium (après les hollandais) de ceux qui déboursent le moins pour leur santé. Bien qu’assez instable financièrement, le système de santé français se présente comme un réel privilège pour ses citoyens.